Pourquoi déneiger sans sel ?

Le froid est de retour parmis nous depuis quelques jours. Et avec lui, la neige et le verglas s’installent dans les allées de la résidence. Pour éviter tout risque de chutes, les gardiens, les entreprises de ménages ou les bénévoles de la résidence s’emploient à frayer un chemin “anti-chute”.

Le traditionnel “sel de déneigement” est le produit le plus fréquemment utilisé pour faire fondre la neige.

Mais de nos jours, est-ce encore la meilleure solution ? L’utilisation de sel a t’il des conséquences néfastes sur l’environnement ?

Le premier réflexe : on racle !

Rien n’est plus efficace que la bonne vieille pelle pour dégager rapidement et efficacement le plus gros de la neige dans votre copropriété. Certes c’est parfois long, mais cela vous réchauffera vite ! Il est inutile d’espérer réussir à supprimer la neige en jetant des quantités extrêmes de sel sur le sol de votre résidence bien au contraire.

Et le sel dans tout ça ?

L’utilisation du sel est optimale une fois votre sol dégagé ou à titre préventif pour limiter la fixation de la neige. Mais son utilisation doit être limitée. Outre l’aspect corrosif sur les sols, il est vivement conseillé de manipuler le sel avec des gants. La présence de chlorure de calcium dans le sel provoque chez certains irritations ou brûlures. Il faut éviter de laisser ce produit à la portée des enfants car son ingestion est dangereuse

Pourquoi ne plus utiliser de sel ?

Plusieurs études ont prouvé que l’utilisation massive actuelle du sel pour déneiger les routes avait de lourdes conséquences sur l’environnement. En effet, le sel répandu accroît fortement la salinité de l’eau des nappes ou des lacs provoquant des modifications importantes pour la faune et la flore. Certes, ces études sont faites dans les pays froids, plus grands utilisateurs de sel, mais il ne faut pas pour autant négliger l’impact dans nos contrées.

Dans les zones urbaines, bon nombre de voies sont dégradées par la corrosion saline. Sa consommation par les animaux domestiques ou sauvages notamment peut entraîner leur mort.

Quel substitut peut-on utiliser alors ?

Comme évoqué plus haut, notre bonne vieille pelle reste la première chose à utiliser. Pour compléter, il est existe beaucoup d’autres produits qui se substituent au sel : la cendre, les copeaux de bois, le sable ou certains dégivrants.

Cette article n’a pas pour vocation de faire culpabiliser les personnes qui utilisent du sel pour déneiger, mais juste être une modeste prise de conscience sur cette consommation excessive et son impact souvent méconnu par le grand public.